Le régime kéto, qu’est-ce que c’est ?

De plus en plus répandu, le régime cétogène ou « kéto » est aujourd’hui utilisé pour lutter contre le surpoids et le diabète de type 2. Allant à l’encontre des principes habituels de nutrition et de diététique, ce mode d’alimentation strict veut, en quelques sortes, combattre le gras par le gras.

Origines et principe du régime cétogène

À l’origine, le régime cétogène était utilisé, dans les années 1920, auprès des enfants épileptiques afin de réduire leurs crises. Avec les années, il est devenu un mode d’alimentation à part entière, souvent suivi afin de perdre rapidement du poids.

Et pour cause, ce régime consiste à retirer de l’alimentation au maximum les glucides (le sucre) et les remplacer dans les lipides (le gras).

Privé de glucides, l’organisme va alors piocher dans les graisses (issues des repas et dans les réserves du corps) afin de créer et fournir le « carburant » nécessaire aux organes pour fonctionner correctement !

Qu’est-ce que le mode d’alimentation cétogène ?

Dans une alimentation équilibrée, les glucides (pâtes, riz, fruits, légumes et autres sucres) constituent entre 40 à 55% des calories, les lipides (fromages, crème, lait, beurre…) 35 à 40% et les protéines (viande, poisson, soja, arachides…), seulement 10 à 20%.

Le régime cétogène, quant à lui, apporte également les calories nécessaires au corps mais principalement par l’apport de lipides.

Il s’agit ainsi de bouleverser ses habitudes et son métabolisme en adoptant une alimentation riche en lipides (environ 80%) et pauvre en glucides (environ 10%).

Ce changement a pour but de forcer l’organisme à puiser dans nos réserves de graisse pour produire son énergie.

Comment fonctionne le régime kéto ?

En temps normal, pour fonctionner correctement, le corps puise dans les glucides comme carburant.

Dans le cas du régime kéto, face à ce faible apport de glucides, le foie va être contraint de produire plus de corps cétoniques afin de remplacer l’énergie apportée habituellement par les sucres.

Pour produire ces corps cétoniques, le foie utilise les graisses stockées et consommées. L’apport de lipides va ainsi favoriser cet état, appelé « cétose ».

Contrairement à de nombreux autres régimes, il s’agit là d’un mode d’alimentation qui offre une sensation de satiété, c’est-à-dire qu’il évite la faim par l’absorption des lipides et peut se montrer moins « frustrant » que d’autres régimes d’évictions.

Selon ses besoins et le métabolisme, chacun pourra adopter le régime cétogène comme un mode d’alimentation quotidien ou simplement le suivre durant une certaine période. 

Démarrer un régime kéto

Vous envisagez de suivre un régime cétogène ?

Avant toute chose, il est important de vous renseigner sur les aliments à consommer et ceux interdits, mais également sur les avantages, inconvénients et contre-indications.

Le régime kéto, modifiant le métabolisme, peut présenter quelques effets secondaires. Les premiers jours peuvent ainsi s’avérer un peu difficiles et en dissuader certains.

Cependant, une fois l’état de cétose atteint, de nombreux avantages apparaissent, des vertus médicinales à la perte de poids…

Il est toutefois recommandé de consulter son médecin avant d’entamer un tel régime et d’avoir un suivi médical durant toute la durée de ce dernier.

Initialement prévue pour lutter contre l’épilepsie, l’alimentation cétogène est aujourd’hui utilisée dans des nombreux cas de figure.

Si le régime kéto présente des atouts et avantages pour la santé, c’est surtout pour maigrir qu’il est désormais utilisé.

En remplaçant les glucides par les lipides, il incite le corps à piocher dans les graisses pour produire de l’énergie et favorise ainsi la perte de poids.